Pro Lite Technology
Appelez nous au : +33 (0)5 56 49 24 92 Retrouvez-nous sur  

Solution pour la mesure de protection solaire SPF et UVAPF

Protection solaire

La performance des crèmes solaires est devenue une priorité au cours des dernières années en raison de l’augmentation des problèmes de santé liés à une exposition excessive au soleil. Les fabricants des crèmes solaires ont mis l’accent sur le développement de nouvelles formules, afin d’obtenir les niveaux de protection nécessaires ainsi que les performances de photo-stabilité requises.

Les tests de performance des crèmes solaires ont d’abord été réalisés sur des volontaires. Les tests « in-vivo » impliquent la détermination du SPF (indice de protection solaire) sur la base du retard dans l’apparition de l’érythème (coup de soleil) pour les peaux protégées contre les non-protégées. D’autre part, un test SPF « in-vitro » a été développé au début des années 1990 sur la base de la mesure de l’absorption spectrale d’une crème solaire appliquée sur un matériau transparent (intialement du ruban, et plus récemment des plaques rugueuses de PMMA).

Il est important de comprendre que le SPF définit seulement la protection que la crème solaire offre dans la partie UVB du spectre (290-320 nm) ; il ne traite pas la protection dans la partie UVA (320-400 nm). Notre compréhension sur les dommages que le soleil peut causer sur nos peaux s’est développée et il est désormais admis que sur le long terme, les rayonnements UVA comme les UVB peuvent provoquer des dégâts. C’est pourquoi, une méthode pour mesurer la protection des écrans solaires à la fois dans les UVB et dans les UVA est nécessaire.

Diverses mesures ont été mises au point pour indiquer le facteur de protection d’une crème solaire. La longueur d’onde critique est la longueur d’onde la plus courte à laquelle la crème solaire absorbe 90% de l’énergie du soleil. Si la longueur d’onde critique est supérieure ou égale à 370 nm, alors on peut dire que la crème solaire couvre un large spectre de protection. En Angleterre, la société Boots a développé son système de classification par étoiles, de 1 à 4 étoiles (ensuite jusqu’à 5) en fonction du rapport d’absorbance moyenne de l’UVA sur l’UVB. Plus l’absorption des UVA est élevée, plus le rapport est élevé et plus le nombre d’étoiles d’un produit sera élevé.

En 2007, l’association européenne de l’industrie cosmétique (COLIPA) a publié sa nouvelle méthode de test pour le facteur de protection UVA (UVAPF) qui définit un test « in-vitro » basé sur une mesure de la transmittance spectrale réduite au spectre d’intérêt de la pigmentation persistante (PPD) observable. Cette méthode de test est essentiellement la même que celle utilisée pour effectuer des essais SPF « in-vitro », mais avec des différences importantes. D’une part, la crème solaire doit maintenir sa protection après exposition au soleil. La photo-stabilité de la crème solaire est déterminée en mesurant l’absorbance avant et après l’exposition grâce à un simulateur solaire. D’autre part, le spectre utilisé dans les calculs est celui de la pigmentation persistante plutôt que celui des értyhèmes. Et enfin, COLIPA a exigé que le spectrophotomètre destiné à être utilisé pour le test doit posséder un niveau élevé de sensibilité afin de donner avec précision le rapport d’absorbance des UVA sur les UVB mais aussi afin de pouvoir mesurer des crèmes solaires avec un indice de protection plus élevé. La sensibilité d’absorption requise par la méthode COLIPA est de 2,2 à toutes les longueurs d’onde dans la bande 280-400 nm.

Labsphere a développé son premier analyseur de protection solaire : l’UV-1000S dans le milieu des années 1990 dans le but de fournir aux fabricants de crème solaire un outil abordable leur permettant d’apporter rapidement sur le marché de nouvelles crèmes solaires peu coûteuses. En 2008, Labsphere a lancé l’UV-2000S qui a été conçu pour se conformer pleinement à toutes les exigences actuelles proposées par l’industrie, y compris la méthode COLIPA 2007, la mise à jour en 2008 du sytème d’étoiles de Boots ainsi que le protocole FDA proposé aux Etats-Unis. L’UV-2000S a une sensibilité d’absorption minimale de 2,7 et il reste le seul instrument accessible et simple d’utilisation pour satisfaire pleinement les exigences des lignes directrices de COLIPA.

Voici la solution que nous proposons : Spectrophotomètre UV-2000S

Produits
Datasheets
Brochures
Case Studies
Knowledge Base
Vous avez une question ?

Pourquoi ne pas compléter notre demande d'information ?

> Cliquez ici

Buy Online

This product can be ordered via the Pro-Lite on-line shop.

> Click Here

Need a measurement?

Contract measurement services are available from Pro-Lite Photometrics using this product

> Click Here